5 choses à connaître sur les Victoires de la Musique

Les 33ème Victoires de la Musique auront lieu ce vendredi 8 février. Voici une série de cinq choses à savoir sur cette cérémonie animée cette année par Daphné Bürki. 

Crédit Photo : Thomas Samson/AFP

600 professionnels

Ce sont pas moins de 600 professionnels qui votent chaque année, que ce soit pour les nommés ou les lauréats. Ils sont répartis en trois collèges, le premier réunit les maisons de disques et les producteurs, le second les artistes et le dernier les journalistes et autres acteurs du monde de la musique. Chaque groupe compte pour un tiers dans les votes. Seule la catégorie "chanson originale de l'année" est élue grâce aux votes du public.


Les ventes

Si certains en doutent encore, c'est prouvé : les Victoires de la Musique jouent un rôle dans les ventes d'albums. En effet, selon son ancien directeur Gilles Desangles "les ventes qui suivent la cérémonie augmentent de 15 à 800%". Gagnants ou non, les études ont prouvé que suite aux passages des artistes dans l'émission les ventes se sont envolées. Preuve en est avec Anaïs ou Woodkid qui ont vu la vente de leur disque exploser dans les semaines suivant la cérémonie.


Une nouvelle catégorie pour 2019

Pour mieux représenter les différents genres de la musique "urbaine", les organisateurs des Victoires de la Musique ont ajouté une nouvelle catégorie pour ce cru 2019 avec « Album rap de l'année ». Rien d'étonnant quand on voit le succès du rap et du hip-hop en 2018 avec des artistes comme Damso, Roméo Elvis et Orelsan. Pour inaugurer ce nouveau prix, on retrouve parmi les nommés Moha la Squale, Damso et Georgio.


Un générique culte

Si vous êtes un adepte de la cérémonie des Victoires de la Musique, vous devez connaître sur le bout des doigts son générique qui n'a pas bougé depuis 1985 - année de sa création. Composé par un habitué des génériques, Jean-Claude Petit, connu pour être à l'origine de celui de l'émission Champs Elysées animé par Michel Drucker. Autre anecdote : le générique des Victoires de la Musique est le seul à être joué en live.




Son père fondateur 

L'ancien ministre de la Culture Jack Lang n'est pas seulement à l'origine de la Fête de la musique, mais également des Victoires de la Musique en 1985. À ses débuts, la cérémonie récompensait à la fois la variété, la musique classique et le jazz. Il faudra attendre 1994 pour que la musique classique ait une cérémonie à part entière et 2002 pour le jazz.


Le palmarès 2019 de Casse Bon Bon

Artiste féminine : Jeanne Added
Artiste masculin : Eddy de Pretto (même si notre coeur va à Etienne Daho)
Chanson originale : "Rêves Bizarres" d'Orelsan et Damso
Album révélation : Angèle "Brol" 
Révélation scène : Clara Luciani et sa voix d'or
Album de chansons : Alain Bashung (forever !)
Album rock : Feu! Chatterton "L'Oiseleur"
Album de musique urbaine : Eddy de Pretto "Cure"
Album rap : Damso avec "Lithopédion"
Album de musiques du monde : Fatoumata Diawara "Fenfo"
Album de musiques électronique : The Blaze "Dancehall" (Her, de l'électro sérieusement ?!) 
Spectacle vivant / tournée / concert : Orelsan (sans hésitation, aucune!) 
Création audiovisuelle : Orelsan & Damso "Rêves Bizarres" 




Commentaires