La scène malgache s'envole avec Kristel


Alerte talent ! Kristel s'est envolé de Tana, capitale de Madagascar, pour atteindre nos frontières avec dans ses bagages un rock ravageur. Ce trio est une affaire de famille, la chanteuse (et bassiste) à la crinière sauvage Christelle Ratri s'est entourée de son frère Benkheli Ratri à la guitare, et de son compagnon Andry Sylvano à la batterie. Après un premier EP dévoilé en début d'année, le groupe passe le cap de l'album avec Irony. Les paroles en malgache évoquent l'espoir, l'amour, mais également la société. Le message : l'être humain est un être foncièrement bon, mais chacun choisit un cap au cours de sa vie. Grandir dans un pays ravagé par les crises politiques et la corruption peut en décourager plus d'un, mais ce n'est pas le cas de ces trois artistes qui voient l'avenir avec un bon oeil : "essayer de s’en sortir et toujours avoir pour objectif un avenir meilleur, quelle que soit la difficulté que vit notre pays. «Mada» a tous les atouts pour que les Malagasy et la nouvelle génération vivent mieux. Nous ne voulons plus vivre cette frustration politique…" expliquent-ils au micro de RFI.

Aujourd’hui, Kristel partage le clip de "Tonga Indray" au rythme effréné. Sur un ring de boxe, les membres se transforment en plusieurs personnages bien identifiables (Michael Jackson, Brian Johnson, Marilyn Monroe). Les guitares grondent avec une énergie empruntée au punk. Une bien belle manière de découvrir la scène rock malgache.


Commentaires