Eddy de Pretto, poète actuel

Cet été, "l'enfant de la banlieue parisienne" s'est démarqué avec son titre "Fête de trop". Focus sur un artiste qui marquera cette fin d'année 2017. 

Extrait de la session live "Kid"

Son passage au festival Fnac Live est encore dans toutes les têtes, son "groove de voyou" a enchanté le parvis de l'Hôtel de Ville. Le public a pu le découvrir à travers son titre "Fête de trop"  où le "spleen parisien" s'exprime avec un rythme qui rappelle celui de Stromae.

Le jeune homme est discret sur sa vie : son adolescence à Créteil se passe entre Jacques Brel et Sinik, entre son appartement et le bas de son immeuble, entre sa mère et ses amis comme il l'explique au micro de Green Room. Cette dualité se retrouve dans son univers : entre rap, électro poétique et chanson française.



Eddy de Pretto conte les nuits parisiennes dans des "salles bien trop noires sans lueur d'élégance" où toute une génération francilienne a déjà mis les pieds. En juillet dernier, il a enregistré une session live de son titre "Kid" dans l'Hôtel de Ville de Paris où il s'attaque "aux diktats de la masculinité".

Majestueux Eddy, à l'écriture aussi poignante que réelle. Témoin et acteur des maux du XXIème siècle, il sait les illustrer à merveille dans ses textes où chacun se retrouve confronté à une certaine réalité. Il marque l'auditeur comme il l'intrigue.

Rendez-vous le 6 octobre pour la sortie de son EP.

Le vainqueur du prix des iNOUïs du Printemps de Bourges sera sur la scène du MaMa Festival le 18 octobre.

Alice L.





Commentaires

Articles les plus consultés