[REPORT] The XX @Zénith de Paris, présage d'une Saint-Valentin réussie

Après la sortie d’un nouvel album planant et au succès confirmé, la belle équipe de The XX revenait sur le devant de la scène, pour deux Zénith plus que complets. Un 14 février sous le signe de l’amour mais aussi de la musique pour Monsieur-Robs qui a passé une très belle soirée.


Crédit Photo : Monsieur-Robs


Une bière, des miroirs et THE XX

Alors que les lumières sont encore allumées dans la salle, on note que les couples « encore plus amoureux que d’habitude » se font nombreux. Les irréductibles célibataires (Monsieur-Robs inclus), armés d’une bière réconfortante, se faufilent parmi les duos pour laisser place au groupe. Il est 21h00 pile lorsque le trio grimpe sur scène.

La scénographie est comme le groupe ; lumineuse ! Une structure, d’une dizaine de mètres, tout en miroirs pivotants autour du trio donnera un aspect angélique bien mérité à toute la performance. Évolutif, le toit de ce dôme géant s’abaissera au fur et à mesure du spectacle pour refléter les platines de Jamie XX ainsi que le public lui-même. Original et visuel à souhait.

Pendant plus d’une heure, le groupe va alors prouver qu’il n’est pas juste bon à faire des albums.


Crédit Photo : Monsieur-Robs 

Mélange de genres, timidité & messages d’amour

Dès les premières secondes, le public est embarqué par la pop envoutante du trio ; les bras sont levés, les paroles presque scandées, les bassins sont mouvants… l’adhésion est totale.

Cette pop que touchent Romie, Oliver et Jamie dans leur discographie déjà large prend une tout autre ampleur sur scène. Les influences rock se font ressentir tout au long du live, c’est vrai, mais c’est la touche électronique qu’apporte Jamie XX derrière son booth, notamment vers la fin du show, qui donne une puissance inédite à chaque morceau du groupe en live.

S’il n’y avait qu’un bémol à évoquer, c’est le manque de communication du groupe pour son public, probablement par timidité, tout au long de la soirée. Heureusement, on notera quand même le moment le « CUTE » du spectacle lorsque Romie, la demoiselle du groupe, dédiera un des titres à sa fiancée dans la salle.

Le rappel sonne comme une parenthèse explosive ou s’entonne « Hold On », le titre phare de leur dernier opus mais surtout « Intro » qui conclura le spectacle de la plus belle des façons ; les yeux fermés, toujours les bras levés et le souris jusqu’aux oreilles.

Car The XX, c’est avant tout une affaire de sensations uniques. 

Monsieur-Robs 

Commentaires

Articles les plus consultés