[CHRONIQUE] Joanne de Lady Gaga

En moins de 8 ans, Lady Gaga est passée pour tous les stades : d’abord désignée nouvelle reine de la pop, elle a, pour beaucoup, perdu de son éclat. Alors qu’elle sort aujourd’hui “Joanne”, son 5e album studio, que vaut ce nouveau cru qui sort des sentiers battus ? Monsieur-Robs, fan de la première heure, décrypte. 



The Fame était résolument dance, Born this way caressait sombrement la pop, ARTPOP conceptualisait l’électro et Cheek to Cheek (en duo avec Tony Bennett) reprenait les standards du jazz américain. Lady Gaga, caméléon musical par exemple, se devait pour ce nouvel opus de surprendre son public. Avec Mark Ronson (Amy Winehouse, Bruno Mars) à la production et Kevin Parker de Tame Impala aux crédits, il y a de quoi être surpris !


Retour rock pour la pop-star
La sortie de Perfect Illusion en septembre 2016 choquera déjà le monde de la pop. Avec son beat rock omniprésent, une voix éraillée et un refrain entêtant, la demoiselle révèle un côté grunge qu’on ne lui connaissait pas. Numéro 1 dès sa sortie, le single, déjà en perte de vitesse, marque un retour divisé pour les fans de la chanteuse. Le clip confirme le virage de la chanteuse : Oublions les mini-films over-léchés, Lady Gaga se suffit d’un short, d’un T-shirt et d’un micro à fil pour cette vidéo et ce n’est pas pour nous déplaire. Le second single, “Million Reasons” confirme l’évolution radicale de l’artiste. Une voix posée, une balade à la guitare qui pourrait rappeler Adele, Lady Gaga nous régale d’un nouvel univers. Et l’album ?

Joanne, un album-hommage sobre.
L’album s’ouvre sur “Diamond Heart”, le titre le plus pop de l’opus. Mêlant des couplets low-tempo, inspirant la balade, à un refrain dansant, la chanson, qui semble traiter (de manière joyeuse, étonnamment) du passé de gogo danseuse de la chanteuse, s’envole largement sur les refrains et sur la fin du titre.. S’en suit “A-Yo”, un titre qui devrait satisfaire les fans de country et qui offre une nouvelle facette de Lady Gaga, on ne peut pas s’empêcher de taper du pied. Le 3e titre donne son nom à l’album : “Joanne” est un hommage à la soeur de son père, décédée il y a plusieurs décennies et toujours très présente dans les pensées de la famille. Un titre qui laisse se poser une voix quasi-parlée tout en émotion de la demoiselle, une réussite totale.



Entre country et rock, “John Wayne” s’écoute, certes, facilement, mais ne trouve pas d’intérêt dans cet album ; il donne l’impression d’être un mauvais titre de l’album Born this Way. Quant à “Dancin’ in Circles”, fusion de “Ghost” de As Animals et de “La Isla Bonita” de Madonna, c’est un titre prometteur mais qui manque d’un refrain accrocheur ou d’une fin plus vivace. Après avoir secouer sa queue de cheval sur “Perfect Illusion” et verser quelques larmes sur “Million Reasons”, on enchaîne sur “Sinner’s Prayer”. Country, tout droit sorti d’un western, le titre, qui laisse Lady Gaga faire quelques folies vocales sur la fin, est efficace à souhait. “Come To Mama”, hommage au blues rappelant les groupes féminins d’après-guerre, est un titre vintage mais très efficace dès la première écoute.


Il ne fallait qu’un duo, c’était donc celui-ci : “Hey Girl”, Lady Gaga le partage avec Florence Welch, l’incroyable lead singer de Florence and the Machine. Les deux voix s’associent parfaitement sur un titre pop et jazzy très sensuel. Un mariage vocal sur une proposition musicale qui fonctionne. L’album (en version simple) se conclut sur “Angel Down”, une ballade pop aux couplets plutôt sombres et au refrain plus lumineux, l’univers religieux est tant musical que dans les paroles, une belle manière de conclure l’écoute de Joanne.



L’album qui va vous faire changer d’avis sur Lady Gaga.
Car oui, l’album que nous propose Lady Gaga a une vertu : il s’écoute bien. Fusion de country, de rock, de blues et de la pop la plus douce jamais proposée par Gaga, Joanne devrait toucher, je l’espère, un public large et désormais installer la chanteuse comme une véritable musicienne auprès du grand public. 

Joanne
Sortie le 21 octobre 2016


Monsieur-Robs


A découvrir sur CBB :

Commentaires

Articles les plus consultés