[REPORT] Festival Couleur Café à Bruxelles - Day #1

Le festival Couleur Café se déroule du 1er au 3 juillet à Bruxelles. Un week-end musical tant en France qu’en Belgique, Couleur Café sait tirer son épingle du jeu avec une programmation variée et originale. 

La pluie était, elle aussi, au rendez-vous ce vendredi 1er juillet. L’ambiance est déjà animée dès l’entrée de Tour & Taxi. Nile Rodgers officie sur la Grande Scène malgré la pluie torrentielle. Mais le temps n’enlèvera en rien l’entrain du public préférant danser sous la pluie que rater la venue de l’ancien membre de Chic. « We Are Family » est emmené par les gouttes sur toute la surface du site.

Un grand monsieur

Oxmo Puccino est sur le point de commencer sous un chapiteau qui aura tenu ses promesses. Les festivaliers sont peu nombreux pour cause de match. A l’instant où le coup d’envoi est lancé sur la pelouse du stade Pierre Moroy, le poète fait son entrée sur scène sous un tonnerre d’applaudissements. Un set placé sous le le signe de la générosité, un aura s’empare de l’Univers. Une performance réussie, le public est à la fois sollicité et conquis par la performance du Monsieur Oxmo. Ces plus beaux titres s’enchaînent sans fausse note, de « Toucher l’Horizon » à « L’Enfant Seul » en passant par « Les Potos ». Alors que la fin de son set approche, l’assistance en redemande, il interprète « Mama Lova » accompagné de Yukulélé avant de se retirer, laissant un public charmé. 

Selah caresse l'ennui, Mister Vegas électrise 

Du côté de la grande scène appelée « Titan » pour l'occasion, le noir, jaune, rouge est omniprésent. Selah Sue commencera son set plus tard que prévu. L’appréhension est à son comble face à une possible victoire du Pays de Galles en quart de final de cet Euro 2016. Malheureusement, la belge n’a pas su alterner les rythmes de ses titres alors  certains caressent l’ennui. « This World» arriva malheureusement trop tôt. Sous le chapiteau Univers, la chaleur est au rendez-vous. Mister Vegas fait monter la température, le public est emporté par le jeune homme qui a su remotiver les troupes suite à la défaite des diables. Découverte de Kwabs à la voix de velours, un set parfois répétitif mais qui fonctionne. L’auteur de « Walk » a fait son travail sans prendre réellement de risque. 

Un système magique

L’ancien membre du Wu-Tang Clan, Method Man enflamme la scène Univers en compagnie de Red Man. L’assistance n’est plus à Bruxelles durant cette heure mais bien eux Etats-Unis, les deux rappeurs ont su emmener les festivaliers dans leur univers. Mains en l’air et yeux vers le ciel. Mention spéciale au medley qui clôtura ce set magique. Les membres de Magic System ne sont plus à leur "1er Gaou" mais ils ont fait danser l’ensemble des courageux restés pour le dernier concert de la soirée. Du « coupé/décalé » à la position « grippe aviaire », tout y passe. Cela fonctionne, du moins au début.

Malgré le nombre conséquent de festivaliers, le site permet une fluidité totale autant à l’entrée, qu’aux toilettes. Non besoin d’attendre une demi-heure au bar, où les prix sont abordables contrairement à certains festivals parisiens (à savoir 2,50 la bière Maes). 

Ce festival est le véritable coup de coeur de CBB. La bonne humeur du public, la facilité de déplacements et la programmation originale. Malgré la défaite des diables, nos belges préférés ont gardé leur énergie pour profiter de chaque live. 
Alice Cusack

Commentaires

Articles les plus consultés