[REPORT] Festival : Ardèche Aluna Festival Day #3

Pendant trois jours, la petite ville de Ruoms en Ardèche se voit investie par l’ALUNA FESTIVAL. L’occasion pour les quelques 60 milles spectateurs de profiter du soleil et d’une programmation des plus éclectiques. Entre pop, rock, folk, chanson française et pulsions électroniques, la 9e édition promettait de beaux moments. Retour sur un dernier jour enflammé.


DAY 3

C’est complet !

Dès 14h, alors que les équipes s’affairent sur le festival, l’annonce tombe : ce troisième jour affiche complet ! Près de 29 000 festivaliers vont se retrouver à Ruoms.

La scène découverte se remplit vers 18h00 pour aller à la rencontre d’I Am Stram Gram. Le beau jeune homme, accompagné d’un batteur à la tête de dinosaure, va délivrer une belle performance d’un répertoire entre pop vocal et rock. Vainqueur du prix Ricard Music Live, l’artiste va enchaîner les dates cet été, et ce n’est pas pour nous déplaire. Une belle révélation !

C’est Boulevard des Airs qui ouvrira le bal de la grande scène devant un public très dense. Le groupe (ils sont 11 sur scène !) va emmener le public avec lui pendant plus d’une heure dans son monde unique, l’occasion notamment de découvrir les nouveaux titres provenant de « Bruxelles », le dernier opus du groupe. Une touche de rock et de variété portée par des textes percutants qui font mouche auprès du public.

L’ambiance monte d’un cran…



Les fumigènes s’installent sur la scène et les deux chanteurs de Frero Delavega arrivent. La folie débute alors dans le public en extase. Dès le premier titre, « Le Chant des sirènes », le duo va se jeter dans la foule, les cris doublent de décibels pour les demoiselles qui peuvent toucher leurs idoles, sexy à souhait, il faut l’avouer.

« La Poupée qui fait non » entre en scène, lunettes blanches sur le nez. Les choeurs accompagnent cet immense « fou ». Les plus grands tubes s’enchainent sans fausse note allant de « Goodbye Marylou » à « Holidays Holidays ». Un grand monsieur ! 


Louise Attaque fort. Les morceaux qui ont fait le succès du groupe s’enchaînent pour le dernier concert de l’édition 2016. Le public, toujours au rendez-vous, reprend à tue-tête « Je t’emmène au vent » alors que les premiers festivaliers quittent le site. 

Concert sans anomalie. 

Commentaires

Articles les plus consultés