[REPORT] Festival : Ardèche Aluna Festival - Day #1

Pendant trois jours, la petite ville de Ruoms en Ardèche se voit investie par l’ALUNA FESTIVAL. L’occasion pour les quelques 60 milles de profiter du soleil et d’une programmation des plus éclectiques. Entre pop, rock, folk, chanson française et pulsions électroniques, la 9e édition promettait de beaux moments. La Team Casse Bon Bon était présent, et c’est Monsieur-Robs qui raconte le premier jour.




Chut, ça commence ! 



Il est 16h15 quand les portes du festival s’ouvrent. L’occasion de découvrir Crystal Pulse du côté de la scène découverte. Les 3 beaux garçons, lauréats du Miz’ampli 2016, proposent un rock agressif, clairement inspiré des 90’s, qui fait taper du pied le public encore clairsemé, quelques fans de la première heure sont à fond. Les compositions se ressemblent beaucoup mais la performance de 20 minutes est efficace.




Alors que le groupe quitte la scène, ce sont les membres du Fise qui débutent le premier show de glisse du week-end. Pendant près de 30 minutes, une dizaine de champions de trottinette, de roller et de BMX vont enchaîner les figures devant une audience déjà nombreuse et extatique. C’est impressionnant !

Rock énervé, pop sensualité.

A peine le temps de rencontrer les deux frères de Pony Pony Run Run pour une interview que les anciens de No One Is Innocent montent sur la grande scène. Le rock est puissant, les paroles sont engagées et enragées, mais surtout, l’énergie du groupe est inébranlable. 



La pression redescend pour faire place au sexy. Le sexy d’Aurelie et de Sylvie, les Brigitte, toutes de paillettes vêtues, vont faire bouger les bassins des festivaliers avec une pop aérienne aux allures rétro. Les regards sont envoûtants, les voix à l’unisson sont douces, vent de plaisir sur le festival, c’est une performance réussie pour les Brigitte.

Nouveau Téléphone et double poney.



C’était probablement la réformation la plus attendue de ses dernières années (après ABBA et Alliage, quand même) et le moins que l’on puisse dire, c’est que le public s’est rassasié pour de nombreux mois. Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka vont enchaîner les tubes qui ont fait leur succès, de « Cendrillon » à « Ça, c’est vraiment toi », en passant par une version unique de « La Bombe Humaine » qui donne du frisson à tout le public. Retour gagnant !

La première journée s’achève avec Pony Pony Run Run, le groupe mené par Gaëtan & Amaël Rechim, venait présenter « Voyage Voyage », un album entre pop et rock, inspiré par les voyages de Gaëtan. Qu’il s’agisse de « Hey You », leur premier succès, ou de « Alright », extrait du dernier album, les titres sont dansants, résolument pop et énergiques à souhait. Le public, qui s’est vidé quelque-peu après Les Insus, reste motivé comme jamais. C’est planant, c’est pop et c’est beau à voir, notre coup de coeur de cette première journée. 

Déjà, le deuxième jour commence, on vous en dit plus dès demain !

Monsieur-Robs 


Commentaires

Articles les plus consultés