[REPORT] FUZETA & LENPARROT @ Point Ephèmère, le 11 février 2016

Le 11 février dernier, à l’occasion de la sortie de respectivement “Pavilhão Chinês” et “Naufrage”, les groupes Fuzeta et LenParrot ont partagé la scène du Point Ephémère pour une soirée des plus planantes. Monsieur-Robs est définitivement fan des deux univers et nous raconte sa soirée.

Crédit Photo : Monsieur-Robs

Ce n’est pas un hasard si les deux groupes se retrouvent sur scène. En effet, ils se connaissent depuis l’enfance, alors, cette soirée sonne comme “symbolique de monter sur scène avec lui ce soir”, nous le disait Dorian, membre de Fuzeta. L’interview est à découvrir ici.


LenParrot, sombre pop & de r’n’b minimal
Alors que je quitte les membres de Fuzeta après une rencontre dès plus agréables, j’entre au Point Ephémère ou LenParrot débute à peine son set dans la pénombre. Accompagné d’Olivier sur scène, Romain Lallement nous fait découvrir son univers mélancolique, des sonorités minimales et une voix aigüe complêtement maîtrisée qui hypnotise. Très différent vocalement de ses performances dans le groupe Rhum For Pauline, la prouesse reste unique en son genre.


Sur scène, les mouvements corporels sont légers, naturels et s’accordent parfaitement avec l’univers musical du jeune homme. Entre chaque chanson, il esquisse un sourire et remercie de sa voix la plus grave le public, comme moi, complêtement captivé par la prestation.


Une performance hors norme à découvrir sur le nouvel EP du jeune homme, “Naufrage”




Fuzeta, sombre pop & rock aérien
Pour la quatrième fois en seulement quelques mois, je retrouve les quatres membres de Fuzeta sur scène. Mais c’est évidemment la première fois que je découvre les nouveaux morceaux, joués pour la première fois sur scène par le groupe.


Le groupe va alors alterner entre anciens et nouveaux titres pour un set puissant. Le rock prendra le pas sur la pop lors de ces 45 minutes de performances, même si les envolées vocales des 3 frères à l’unisson nous rappelle évidemment l’univers unique de Fuzeta.


Bien plus à l’aise qu’a leur passage à l’Aluna Festival, il y a maintenant 8 mois, ils emmènent le public rapidement avec eux, les premiers rangs sont d’ailleurs complêtement déchaînés. Les lumières sur scène sont très fortes et apporte la touche finale, angélique, au show. Le groupe termine le voyage de “Pavilhão Chinês” notamment avec Canopy, mon coup de coeur sur ce nouvel EP et confirme son succès auprès de la foule qui reprendra le refrain entêtant à l’unisson.

Monsieur-Robs

Découvrez dès que possible “Pavilhão Chinês”, le nouvel EP du groupe Fuzeta

Commentaires

Articles les plus consultés