[MONSIEUR-ROBS] REPORT : Creative Live Session @Yoyo

Depuis bientôt deux ans, Virgin Radio et Sony font trembler les murs du Yoyo en organisant la Creative Live Session. Pour la 6ème édition, c’est une programmation des plus pop-rock qui nous était proposée. Monsieur-Robs s’est glissé dans la foule pour voir ce qui se tramait.



Après avoir croisé de beaux mâles, Julien Doré et Gaël Faure, lors d’une précédente édition en 2014, Monsieur-Robs s’est dit qu’une nouvelle ne pourrait pas faire de mal. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que sexyness et talent étaient à l’honneur ce soir-là, devant un public réceptif. C’est Broken Back qui a ouvert le bal de cette Live Session. Originaire de Saint-Malo, le charmant jeune homme a enthousiasmé le public grâce à sa voix cassée mais maîtrisée et son savant mélange de pop, de folk et de moments d’évasion électronique. A peine le temps de laisser fumer mon acolyte et de catcher une bière trop chère que c’est au tour de la pop aérienne et électrisante de We Are Match d’entrer en scène. Le set, beaucoup trop court, mêlait balades aux voix très présentes et jam-sessions électro-rock complètement folles. Ajoutons à ça quelques effets visuels accrocheurs et We Are Match nous conquis littérallement. Tout droit venue de Belgique, la très colorée Alice on The Roof ramenera de la douceur sur la scène du Yoyo. Celle qui est allée jusqu’en demi-finale de The Voice Belgique dévoile une pop planante, accompagnée parfaitement par sa voix candide, qui nous rappelle London Grammar. Bien que son premier single “Easy Come, Easy Go” reste clairement en tête, l’artiste manque d’un peu d’entrain pour que le public la suive complètement. Josef Salvat a débuté son set par sa désormais célèbre reprise de “Diamonds” de Rihanna, un bon moyen d’attirer le public vers lui. Sa pop électro-rock danse aux refrains entêtants a fait mouche auprès du public. Pour conquérir un peu plus son auditoire français, le beau chanteur proposa notamment une version francisée d' “Open Season” ainsi qu’une reprise de "Week-end à Rome", proche de l’originale cette fois-ci, d’Etienne Daho. C’est Kyo qui ferma le bal de cette soirée. Le groupe, qui avait fait une courte apparition quelques minutes plus tôt pour recevoir un disque de platine (100 000 exemplaires, donc), a fait son entrée sur son tube “Je cours”. Improbable, certes, mais bizarrement cool, le groupe qui a bercé l’adolescence de beaucoup, va enflammer le public... Notamment les demoiselles, en enchaînant les titres de son répertoire, le neuf comme l’ancien. Chacun ira de sa vocalise nostalgique sur “Le Chemin”, comme si nos 14 ans ne nous avaient jamais quittés. La prochaine Creative Live Session devrait arriver en début d’année 2016, on vous donne déjà rendez-vous !


Monsieur-Robs

Commentaires

Articles les plus consultés