[FESTIVAL] REPORT : Fnac Live - Day 3 & 4

DAY 3 - vendredi 17 juillet

Le vendredi 17 juillet des centaines de personnes se sont donné rendez-vous sur la place de l'Hôtel de Ville, on y était aussi.



Fuzeta que nous avons connu à l'Ardèche Aluna Festival sont les premiers à monter sur scène à 18h. Le public est détendu sur le parvis, les gens se retrouvent et commencent leur apéro estival tout en battant la mesure. Le groupe fait résonner son rock et malgré un set correct le public n'était pas encore disposé à s'investir.

À 18h40 c'est le coup de cœur de CBB qui est monté sur scène, probablement le meilleur concert de cette soirée. Jeanne Added, petite blonde à l'énergie communicative et à la voix souple captive le public, la scène est à elle. Le rythme s'impose, "Back to Summer" électrise le public et fait vibrer le parvis, on est dans le ton et bien à Fnac Live.



Baxter Dury passé avec les derniers rayons du soleil a fait profiter le public de sa joyeuse folie et de sa voix de crooner. Le succès et le public étaient au rendez-vous. Ses rires et son jeu de scène en ont fait rire plus d'un, il a fait virevolter les corps et les têtes de tout le public ! Inutile de s'attarder sur la prestation déprimante de Dominique A qui a su en un râle faire retomber l'énergie positive de Baxter Dury. 

Un petit bémol sur les deux prestations électros de la soirée Super Discount et The Shoes qui clôturaient ce troisième jour. Un peu plus de punch aurait rendu ces deux concerts un peu plus appréciables. Mais pas de quoi cracher dans la soupe, ces deux pointures ont bien fait leur travail et The Shoes nous donne bel et bien envie de découvrir leur deuxième album.
                                 
                                                                                                                                                  A.D


DAY 4 - samedi 18 juillet


Un dernier jour placé sous la fatigue mais la bonne humeur, le soleil et la chaleur sont présents alors que Nekfeu enflamme le parvis. Le (jeune) public est réellement au rendez-vous à reprendre les paroles en chœur sous des litres d'eau envoyés de la scène. L'ambiance est survoltée, les plus sceptiques ont déjà les bras vers le ciel en rythme avec l'Hôtel de Ville. Malheureusement certaines jeunes filles en fleur ne tiennent pas le choc car certaines sont retrouvées évanouies auprès de la Croix Rouge. Les dernières notes du Fenek vide la grande place mais un peu d'air se fait sentir lorsque Songhoy Blues arrive sur scène. La chaleur présente se transmet à travers l'assistance, les titres sont efficaces. 

La charmeuse Izia a séduit l'ensemble des festivaliers venus en nombre, les transitions étonnent ! Le public retrouve un set énergique et ils le lui rendent bien ! Un tacle à Kendji Girac plus tard, elle hypnotise l'assistance qui retrouve une femme généreuse, elle donne tout jusqu'à la dernière note ! Son jeu de scène similaire à celui des Solidays peut sembler proche du "trop" mais le public est comblé : le principal.



La chaleur, déjà bien déroutante ce samedi, augmentera d’un cran à l’arrivée du très sexy The Avener. Un genre de vaisseau spatial en guise de cabine de Dj et des effets de lumières dignes des plus grands shows, c’est ce qu'il nous réservait pour un set enflammé en ce dernier jour de festival. Le public connait par cœur « Castle In The Snow » ou encore « Fade Out Lines » qu’on entend partout depuis plusieurs mois. Le re-work de sonorités pop, soul et funk en tubes aux beats puissant est d’une efficacité indéniable.




Il aura fallu attendre 22h52 pour que la pluie ne s’écrase sur l’hôtel de ville, après quatre jours d’une chaleur étouffante. Une longue averse qui ne démotivera pourtant pas le public toujours nombreux pour l’arrivée de Mika. Vêtu d’un t-shirt noir à pois, le chanteur de 32 ans ne sera pas abattu par cette tempête et arrivera sur scène plus enjoué que jamais. Pianiste de talent, vocaliste incroyable et surtout showman de la première heure, le grand Mika nous sert un spectacle pop comme on l’aime, avec sa dose de blagues pluvieuses, de fautes de français adorables et de mouvements de bassins ravageurs. L’artiste, qui vient de sortir son nouvel album No Place In Heaven, dans la même veine que les précédents, nous fera le plaisir d’interpréter ces nouveaux titres « Boum Boum Boum » ou encore « Talk About You ». Mais ses tubes déjà cultes « Relax », « Love Today » et le très adapté « Underwater » déchaîneront le public complètement noyé sous cette folie pop.

Monsieur-Robs & A.Cusack






Commentaires

Articles les plus consultés