[FESTIVAL] REPORT : Fnac Live - Day 1 & 2 -

Une édition plus que réussie : 1 visite de François Hollande, 1 orage, 4 jours, 28 concerts et près de 130 000 festivaliers ! 



DAY 1 - mercredi 15 juillet 

Premier jour chaleureux tant dans l’air que dans l’ambiance, Arkadin commence un set assez timide. Découverte d’un jeune homme qui rappelle les jeunes heures de la pop française mais le mystère reste entier : à revoir, donc ! 

Le changement de plateau rapide donne lieu à Oscar and the Wolf, là le coup de coeur est immédiat. Il emmène le public dans son univers, sa voix à la fois caverneuse et sensuelle offre un instant captivant où l’assemblée se laisse aller à quelques balancements corporels. Les Belges ont su divinement représenter Entity, leur premier album que nombreux sont allés écouter sans hésiter dès la fin du concert. La reprise de J-Lo étonne et offre une redécouverte de « Jenny from the Block » ! 



Le soleil tape encore sur l’Hôtel de Ville lors de la venue de Curtis Hurding, le jeune homme au sourire ravageur procure un set à la fois rock et soul, son premier album Soul Power rappelle Gary Clark Jr notamment avec des titres comme « Surf », les épisodes souls se reflètent dans « Keep on Dreaming ». La foule est conquise. Ibeyi (jumelle en « yoruba ») fait grandir l’assemblée en quelques secondes, un set envoutant et surprenant. 

Brigitte fit le plein de tubes pour une assistance plus qu’enjouée par la venue de la femme à deux têtes, que ce soit « A bouche que veux tu », « Ma Benz » ou « Battez-vous » chacun y trouva son bonheur où la danse répondit présente. La première journée forte en émotion se termine sur Rone qui emmena le parvis de l’Hotel de Ville dans l’espace, la foule désemplit peu à peu pour mieux se préparer à un lendemain enchanteur !

A.Cusack

DAY 2 - jeudi 16 juillet 

Cette deuxième journée de festival est dédiée aux artistes du Label BECAUSE qui fête cette année ses dix ans. Un programme haut en couleurs ! L’équipe arrive sur le parvis de l’hôtel de ville aux alentours de 20h20 alors que l’esplanade est déjà bien remplie, plus que le jour précédent


Notre arrivée coïncide avec la fin du set du groupe Minuit. Composé entre autres des deux enfants des Rita Mitsouko, le groupe ouvrira le festival avec une pop hybride, chantée en français et visiblement inspirée par leurs parents talentueux. A noter le passage éclair mais adorable du talentueux Declan McKenna. Ce prodige de 16 ans, dernière recrue du label Because, enchantera le public de deux titres pop-folk plutôt efficaces en live. Un artiste à ne pas oublier.

Il doit être 20h45 quand les garçons déchaînés de Django Django entrent en scène, vêtus de leurs maintenant célèbres chemises à motifs vintage et d’une paire de lunettes de soleil, la place de l’hôtel de ville étant encore très lumineuse. Avec cette pop psychédelique aux accents rock et électroniques, le groupe britannique mettra en joie un public déjà très nombreux. 

Changement d’ambiance avec l’arrivée de la belle et belge Selah Sue pour une heure d’une performance pétillante. La blonde de 26 ans, toujours le chignon bien levé et le sourire jusqu’aux oreilles, va emmener le public dès la première chanson avec son univers mêlant pop, soul, arrangements électroniques et voix unique. Les désormais tubesques « Raggamuffin », « Reason » et « Alone » seront repris par le public, les mains en l’air et quelques larmes coulant sur les joues des fans du premier rang.




Mais si l’Hôtel de Ville est si rempli, il semble que la dernière artiste programmée pour 23h00 y soit également pour quelque chose. Le phénomène Christine & the Queens, mené par la talentueuse Héloïse Letissier démarrera en fond de scène, le spot éblouissant le public. Le set d’un peu plus d’une heure est maîtrisé; accompagnée de quatre beaux danseurs, la chanteuse enchaîne les chorégraphies qui mêlent danse contemporaine, moderne jazz et pas « MichaelJacksonnien », le tout mis en valeur par des jeux de lumières et de néons incroyables. La voix, elle aussi est maîtrisée et la performance live de cet album « Chaleur Humaine », un nom parfait vu la température ce jeudi soir, sera ovationné par le public venu en nombre.
Monsieur-Robs


Commentaires

Articles les plus consultés