[REPORT] ARDÈCHE ALUNA FESTIVAL - Day 1

Cette semaine se déroule l’Ardèche Aluna Festival dans la petite bourgade de Ruoms. L’occasion de réunir une belle brochette d’artistes de tous horizons. Le #CBBCREW est sur place pour profiter du soleil et de concerts. On vous raconte au jour le jour l’événement qui sent bon l’été.


Crédits photos : Casse Bon Bon 



JOUR 1 : Du rock au rap.

Après un déjeuner ensoleillé près du festival, nous retrouvons la scène « Jenifer » (elle est la première artiste à s’être produite au ALUNA FESTIVAL) pour entamer cette première journée.

C’est le rock enragé de The Wampas qui ouvrait le bal, micro-short et bandana en prime. Un véritable plaisir pour le public tout juste arrivé sur le lieu du festival de découvrir ou redécouvrir la folie du rockeur de 56 ans, plus en forme que jamais. Egal à lui-même, l’artiste entonnera avec une belle ferveur son désormais légendaire « Manu Chao » qui ravira le public.

Un changement de scène plus tard, ce sont les sonorités reggae qui feront taper des mains et mouver les bassins des milliers de festivaliers avec Tiken Jah Fakoly. Vêtu d’une tunique traditionnelle et soutenu par sa canne en bois, l’artiste engagé mettra en ambiance Aluna. Sourire aux lèvres, le chanteur, qui comptait plusieurs centaines de fans collés aux barrières, délivre une prestation endiablée sur des textes engagés, accompagnés par une troupe de musiciens eux aussi vêtus pour l’occasion.

Alors qu’à 18h, nous avions le plaisir d’interviewer le collectif Fauve, nous les retrouvons vers 22h00 pour leur performance. Convaincu par les discours du groupe, nous attendions leur live au tournant car nous avions trouvé leur spectacle à FNAC LIVE peut-être un peu cotonneux et sans grand contact avec le public. 

Crédits photos : Casse Bon Bon 


Grosse surprise en découvrant une mise en scène retravaillée (plusieurs postes de télévision disposés sur scène, des rideaux de fils en guise d’écran de fond…) et surtout une proposition artistique plus adaptée au live. Plus rock et encore plus enragé que les versions disques, les « Blizzard », « Nuits Fauve » et « Juillet (1998) » prendront une dimension totalement différente, soutenus par un public d’aficionados complètement conquis. Une claque féline !

Crédits photos : Casse Bon Bon 

Belle surprise également pour Soprano qui mettra un point d’honneur à cette première journée sur la grande scène avec de l’énergie à revendre et un public déchaîné qui reprend en cœur chaque chanson de l’artiste. Les choix de scénographie et de mise en scène fonctionnent parfaitement et sont un très bon soutien aux titres fédérateurs et énergiques qui seront proposés. Pourtant éloigné des goûts de la CBBCrew, le show saura nous convaincre et nous fera même danser jusqu’à la fin.

Monsieur-Robs

Vous aimerez aussi : 

[REPORT] Ardèche Aluna Festival - Day 2 Day 3
[INTERVIEW] Fauve à l'Ardèche Aluna Festival 

Toutes les photos du festival sont à retrouver sur l'Instagram & le Twitter de CBB

Commentaires

Articles les plus consultés