[REPORT] ARDÈCHE ALUNA FESTIVAL - Day 3

Après deux belles journées pleines de soleil, de musique et de jovialité , #CBBCrew entame ce troisième et dernier jour avec un brin de nostalgie. 


Crédit Photo : Casse Bon Bon 

Fuzeta, la nouvelle pop

Vers dix-sept heures, les premiers festivaliers découvrent l’indie pop de Fuzeta, l’idéal pour entamer cette journée musicale du côté de la scène découverte. Le groupe, composé de trois frères et de leur ami d’enfance, propose une performance planante et rock comme on les aime, entre refrains lumineux (souvent chantés à trois) et moments minimalistes à la basse et la batterie. Un véritable coup de cœur pour ce groupe gagnant du prix Ricard S.A Music Live. Nous avons eu le plaisir de les rencontrer en sortie de scène, à découvrir ici !

La Grande Véronique Sanson 

Le soleil ébloui les visages des festivaliers, Véronique Sanson inaugure la grande scène. Accompagnée des plus grands musiciens, elle offre un show maîtrisé : le public est conquis. L’énergique « Ma Drôle de Vie » fera chantonner et danser la foule entière, « On m’attend là-bas » fera bouger les têtes, chacun est captivé par cet exploit scénique. Sa générosité et sa gentillesse se transmettent au-delà de la scène, un moment unique. 

Crédit Photo : Casse Bon Bon 


 Pop & rock pour la fin du festival.    
         
Le très original Asaf Avidan enchaîne sur la Grande Scène devant près de 10 000 spectateurs. Venu présenter son dernier album Gold Shadow  traitant d’une rupture, c’est une performance scénique décalée que le chanteur propose, il semble possédé à chaque chanson. Une performance perturbante mais d’une grande sincérité, on adore.

Crédit Photo : Casse Bon Bon 
Calogero en star de la soirée. Le public est, dès les premières notes,  plus présent que jamais, prêt à en profiter un maximum. Le registre pop-rock sentimental fera mouche pour ceux qui connaissent la plupart des chansons de l’artiste. Une mise en scène grandiose (un écran prenant toute la scène) et une version revisitée d’ « En Apensanteur », son premier tube enchantera la foule. 

L’exaltation FFS 

FFS (Franz Ferdinand & the Sparks) a clos la Grande Scène, la fusion des deux groupes avait peu convaincu en version CD mais la magie se produit en live. Les deux groupes se marient à merveille jusqu’à ne faire plus qu’un, Russel Mael au clavier étonne en faisant quelques pas en milieu de scène. Les titres s’enchainent jusqu’à faire danser la foule entière avec l’efficace « Call Girl », certains titres de Sparks comme le dansant « When Do I Get To Sing My Way » ou « Take Me Out » de Franz Ferdinand feront vibrer les cœurs. Les dernières notes retentissent avec une seule hâte : les revoir !

Crédit Photo : Casse Bon Bon 
Trois jours de festivals en plein cœur de l’Ardèche, l’Aluna Festival a ravi une nouvelle fois le public, près de 30 000 personnes sur les trois jours et le #CBBCrew. Une programmation digne des festivals de grande envergure et de belles surprises étalées sur l’évènement : Fauve plus rock que jamais, la vague pop-electro du beau Charlie Winston, les vagues techno de l’allemand Fritz Kalkbrenner, la folie rétro de Véronique Sanson, la ferveur de FFS ont conquis le cœur de CBB. 

Comme l’année dernière, une organisation sans fausse note. Personne n’est bousculé, la bonne humeur est au rendez-vous tout au long des trois jours, le soleil a fait briller les visages et les cœurs. Chapeau l’Ardèche Aluna Festival ! Au plaisir de vous retrouver l’année prochaine ! 

Co-écrit par Monsieur-Robs & A.Cusack

Vous aimerez aussi : 

[REPORT] Ardèche Aluna Festival - Day 1 - Day 2 
[INTERVIEW] Fauve à l'Ardèche Aluna Festival 

Toutes les photos du festival sont à retrouver sur l'Instagram & le Twitter de CBB

Commentaires

Articles les plus consultés