[REPORT] Cinema Paradiso @Grand Palais

Pendant une dizaine de jours, le Grand Palais était investi par la seconde édition du Cinéma Paradiso, organisé par MK2. Chaque soir, un film au choix parmi deux classiques du cinéma et une soirée aux allures électroniques de haut vol. Monsieur-Robs vous en dit plus.




L’Équipe CBB a eu le plaisir de se rendre à deux de ces soirées : d’abord, le jeudi 18 juin pour le film Manhattan et la soirée House Of Mask puis le jeudi 25 juin pour le documentaire Amy sur la vie de la talentueuse Amy Winehouse suivie de l’événement Kitsuné Night. Six raisons de participer à la prochaine édition de ce paradis du cinéma :

Décorer.
Lorsque vous entrez dans le Grand Palais, vous plongez dans un univers hors-du-temps. L’univers rétro à souhait vous rappellera les « diners » à l’américaine, qu’il s’agisse du bar central ou des foodshops disposés tout autour de l’événement.

Boire. Manger.
Glaces, Martini, donuts, sandwichs,  Hoogarden… Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y avait le choix pour vos estomacs. Pour des tarifs plutôt abordables cette fois, vous aviez la possibilité de déguster votre Corona fraîche ou votre yogourt « Un Igloo » pendant toute la soirée, moyennant cependant quelques minutes d’attente  Pour les plus affamés, il était également possible de réserver votre table pour déguster un dîner d’exception, préparé par le top chef Jean Imbert, pendant une séance de cinéma.



Jouer.
Comme l’édition précédente, c’était un véritable plaisir de pouvoir profiter des trois ou quatre babyfoot disponibles pour jouer entre amis ou encore le bonheur de redécouvrir les plateformes de jeux vintages. La grande nouveauté de cette année était le bowling. Mais attention, un bowling Chanel, mesdames, messieurs ! Trois pistes aux couleurs de la marque et de son nouveau parfum Chance.

Photographier.
De la photo, en veux-tu en voilà ! Entre les bornes  Wizito pour imprimer vos photos préférées, Chic Types qui vous proposait des accessoires pour des photos so « cinéma » et le galactique photobooth de Chanel, vous aviez la possibilité de repartir avec plusieurs photos souvenirs, et on ne va pas se mentir, c’est toujours sympa !

Danser.
La danse était à l’honneur pour cette édition avec deux activités proposées chaque soir. D’abord, dès l’entrée du Grand Palais, vous aviez la possibilité de bouger vos fesses au rythme de « Just Dance », accompagnés de danseurs sur-motivés et tenter, si vous êtes assez bons évidemment, de remporter des cadeaux ! Egalement, entre 19h et 22h, vous pouviez prendre un cours de danse (zumba, bachata…) proposé par Puc Dance dans une ambiance plutôt survoltée. Même les garçons se sont prêtés au jeu.




ET LE CINE ?
Vers 22h, alors que le ciel était encore plutôt clair, la séance de cinéma débutait dans de bonnes conditions. Assis sur un véritable siège de cinéma ou même dans un lit avec votre amoureux, vous auriez profité de classiques du cinéma, pop-corn à la main. Le soir du 18 juin, la CBBCrew a eu le plaisir de redécouvrir le film Manhattan et le second soir l’avant-première de Amy. L’équipe CBB n’est pas là pour parler de cinéma, mais une chose est sûre, nous vous conseillons de ne pas manquer l’occasion de découvrir ce dernier qui retrace la vie tragique d’Amy Winehouse à travers des images et des commentaires de son entourage.

ET LES SOIREES ?
Le 18 juin - Mené par Kavinsky et accompagné d’Irfane, de Breakbot et d’Anja Sugar, la soirée « House of Mask » avait de quoi rendre fous les férus de musiques électroniques. L’espace « SuperClub » a fait mouver les corps des quelques milliers de participants jusqu’au petit matin. Débuter par le hip-hop de la belle Anja Sugar, poursuivre par le groove d’Irfane, enchaîner par l’électro-pop du barbu Breakbot pour terminer par l’électro planante de Kavinsky, maître de la soirée. Que demander de plus ?

Le 25 juin - La seconde soirée n’était pas en reste niveau programmation. Entre le jeune beatmaker Dj Superpoze, les remix R’n’b de Kindness et l’électronique hip-hop de l’anglais Julio Bashmore, les noctambules pouvaient se régaler ! La soirée se terminera avec les sets de Karma Kid et Sam Gellatry que la CBBCrew, usée par tant de danse, n’aura pas le plaisir d’entendre.


On vous y voit l’an prochain ?


Monsieur-Robs 

Commentaires

Articles les plus consultés