[Monsieur-Robs] REPORT : Château Crisis 9.1.15

9.1.15 Château Crisis 


Il est des soirées dont on se souvient longtemps. C’est probablement le cas pour les insensés qui se sont rendus au CHATEAU CRISIS. L’événement, qui s’organisait dans un club libertin du 18e, a permis de découvrir ou redécouvrir les membres du CRISIS, un collectif parisien de performers tous plus fous les uns que les autres. Notre rédacteur Monsieur_Robs, qui fait partie du collectif, nous raconte ce que vous auriez dû vivre le 9 janvier.








Plantons le décor. Lorsque vous rentrez dans le « Château des Lys », près du métro Jules Joffrin, vous avez compris que votre soirée serait différente. Notre diva-inquisitrice, Roma Morian, vous prévient d’avance de ce qui se prépare derrière nos portes. C’est un club libertin, un endroit sombre aux allures de manoir avec tout ce qu’on lui associe; des grands drapés aux plafonds, des miroirs teintés, des bougies qui se consument depuis bien trop longtemps mais aussi des caves qui laissent présager des moments plutôt désinhibés. Bref, quoi de mieux qu’un lieu libertin pour le collectif dont le maître mot (voire maître dominant) est la liberté d’expression.  Mangez, maintenant !

Mettons en appétit. Pour cette première édition du CHÂTEAU CRISIS, vous étiez conviés à l’un des deux services de restauration à 21h et 23h. Nombreux vous étiez à vouloir gouter la cuisine de « The Naked Chef » et pour certains à espérer découvrir ce qui se cachait derrière son tablier. Mais rien n’y a fait. Assisté de notre Mickeymousifiée Curcuma Spice, le chef vous régale de ses plus belles créations aux doux noms de « Sacrifice », « Initiation » ou « Rituel ». Pendant que vous succombez au plaisir de la chair, nous vous avons régalés également avec le plaisir des yeux. Moi, Monsieur Robs, en vous proposant une danse viandesque écartant les plus végétariens, mais également la divine Rose Van Dome qui vous délecte de ses plus beaux lyrismes vocaux. Dansez, maintenant !

Créons une méchante ambiance. Les assiettes sont vides, les ventres heureux mais la soirée ne fait que commencer quand vous vous rendez dans le salon CRISIS. Vous dansez alors aux sons libérateurs de nos deux génialissimes et musicaux Akim de Medhi VI (résident des soirées Garde à vue) et Punani Jelinski (a.k.a. Jules Faure, résident des soirées SALE !). Alors que vous croisez Gravats, notre tatoueuse de génie, dans les étages, vous pensiez pouvoir finir la soirée à danser. Mais c’était sans compter la véritable entrée des artistes qui donnent vie à CRISIS. Votre tête tourne encore grâce aux cerceaux de La Corbeille, vous rêvez encore d’être la barre du Pole Dance enchanteur de Morgane Charme, votre corps se déhanche encore comme celui d’Aswad, Al Masrahi et l’Arielle Dombasle qui est en vous s’est réveillée lorsque vous avez découvert Morgane Charme, La Corbeille, Akim de Medhi VI, Jamie Léon Bosco et moi-même vous envouter d’un orgasmique Ou tu veux. Vous avez même la chance de découvrir les talents extraordinaires d’un maître Shibari ainsi que la voix enchanteresse du beau Florent Matéo (Membre des 3some Sisters). Comment dire, vous êtes gâtés. Dormez, maintenant !

Les choses délicieuses ont une fin et finalement, si vous n’avez pas eu la chance d’assister à ce premier CHÂTEAU CRISIS, c’est plutôt vous qui êtes fous.  Mais ne vous inquiétez pas, le collectif prévoit une année 2015 chargée en folies, je vous l’assure. 
CHÂTEAU CRISIS



Monsieur_Robs

Commentaires

Articles les plus consultés