[REPORT] DRAFT V @Palais des Congrès de Montreuil






Ce samedi la Draft posait ses platines au Palais des Congrès de Montreuil. Au vue de la com' qui l'a précédée la soirée a tenu ses promesses : compliquée... Nous apprenions dans la journée que 3 des 6 dj avaient été annulés et que de deux salles nous passions à une, la faute à la commission sécurité de la veille qui avait estimé que le parking était trop dangereux. Quand bien même, on y avait mis 20€ de nos poches, on n'allait pas laisser tomber.
Arrivés à minuit et demi la queue nous a rappelé le douloureux souvenir de la pi² au Cabaret Sauvage, après avoir rejoué la marche de l'empereur pendant 1h30 nous finissons par entrer, deux cerbères visiblement dépassés vérifient d'un œil qu'on n'ait pas des grenades dans nos besaces, personne ne scannera ni même ne vérifiera nos billets.
Heureux de pouvoir enfin respirer un peu nous nous lançons à l'assaut des basses qui nous parviennent de l'étage, nous passerons sur la case vestiaire, un jour peut-être des sociologues se pencheront sur le sujet, nous on n'a même pas essayé. Arrivés dans la salle que dire ? C'est beaucoup trop grand, à 2000 dans une salle de 7000m² on n'a pas trop chaud c'est sûr, le sol glisse dangereusement, la bière est immonde et hors de prix (9€ la pinte d'Amsterdamer de contrebande), tout le monde est assis par terre et des petits malins escaladent les colonnes dont l'une finira par céder risquant de donner un tournant dramatique à une soirée déjà mal barrée. Le soundsystem n'est d'évidence pas prévu pour aussi grand et certains vont carrément se mettre la tête dans les caissons, ça danse quand même.Tout le monde fume partout, le dj fume, sa nana fume, néanmoins une jeune fille et moi même sommes sommées d'écraser nos cigarettes sous peine de 65€ d'amende, pourquoi ? Nous ne le saurons jamais, mais le dit vigile se fera secouer les puces quelques instants après par son chef qui avait lui, rendu les armes depuis bien longtemps.
Bon point pour les toilettes où un vigile intelligent décide de faire une queue et d'organiser un peu le chantier, +1 pour toi man.
Nous finirons par fuir à 4h30. Pour résumer, un manque global d'organisation, un open vestiaire où tout à chacun pouvait rentrer faire ses courses, des conso scandaleusement chères pour une soirée qu'on aurait pu ne pas payer, on réfléchira à deux fois avant de se pointer à la prochaine. Pour plus d'info rendez-vous sur le mur de l'event, c'est épique. Mais ne soyons pas trop durs, on s'est amusés quand même et ils ont fait comme ils ont pu, l’expérience vient en faisant des erreurs...



J.Martini

Commentaires

Articles les plus consultés