[DISCOVER AND LOVE / INTERVIEW] G Y M





Le trio Lillois disco-pop débarque dans nos oreilles avec leur premier EP Pygme, quatre titres qui a su nous faire danser à la lueur du matin à l'écoute de la voix lascive de Jérôme Voisin (que vous avez pu rencontré avec Roken Is Dodelijk) et aux mélodies résolument pop ! Après avoir enflammés le Bus Palladium, ils seront la première partie de Skip The Use au Zénith de Paris.

[INTERVIEW]




Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans le projet de G Y M ?

On s'est rencontrés au cours d'un week end qui s'appelle les Forrest Sessions ou des groupes éphémères se forment : deux heures pour écrire et enregistrer un morceau. On s'est vite rendu compte qu'on se comprenait facilement musicalement. Un peu plus tard on en a reparlé et on s'est dit qu'on avait envie de faire un groupe ensemble.

Pourquoi G-Y-M ?

On est trois, trois lettres ; on cherchait un nom simple avec une consonance pop. cela dit on a mis longtemps avant de trouver ce nom ! Ca nous permet de le décliner facilement : 3 lettres / 3 formes / 3 couleurs .

Votre EP a été remixé par le guitariste de We Are Enfant Terrible, comment s’est déroulée votre collaboration ?

Nous sommes arrivés avec les prises et les arrangements et on a produit avec Thomas Fourny. Ca a pris quasiment un an avec beaucoup d’aller retours et de sueur. Thomas a été très patient, on a vraiment été loin dans les détails pour avoir ce qu’on voulait. C’était vraiment intéressant de travailler avec lui, son point de vue et ses parti pris assez radicaux ont vraiment donné la couleur qu’on recherchait. On l’a épuisé mais ça valait le coup, lui et nous sommes très fiers du résultat. Il produit pas mal de groupes en ce moment, je pense que c’est ce qu’ils attendent de lui : un mix avec des parti-pris et de la folie.
C'est un producteur / artiste ! Notre Dr Dre à nous .


Votre titre « Radar Radar » a été choisi comme générique pendant une semaine au Grand Journal  quel a été votre ressenti lorsque vous avez entendu votre compo sur Canal + ?

C’était une surprise totale pour nous. Nous l’avons appris par le biais d’amis qui nous ont téléphoné. C’est toujours agréable d’avoir ce genre de reconnaissance, surtout le jour même de la sortie !
Habituellement à cette heure là ,on regarde Disney Channel mais cette semaine là , Antoine Decaunes a remplacé Jessie !

Si vous pouviez définir votre EP « Pygme » en trois mots, lesquels choisiriez-vous ?

Mégalo, mélodique, épileptique.

Vous avez récemment joué pour le 12h20 musical de la Gare Montparnasse à Paris, comment avez-vous vécu le fait de jouer devant une partie du public qui était là par hasard ?

C’était une super expérience, on a posté sur notre site (gymband.fr) une vidéo avec une petite mamie qui danse sur un de nos titres comme si elle était seule dans son salon. Ca n’arrive que lors de tels événements ! C’est aussi pas banal de voir le nom de son groupe annoncé sur le tableau des départs dans une gare !

Entant que Lillois, que pensez-vous de la vie culturelle à Lille ?

C’est une des forces de la ville, on a beaucoup de chance. Cela dit la limite c’est qu’il y a encore trop peu d’acteurs privés. Deux labels sont “nés” l’année dernière, c’était un gros manque avant. On est très heureux de participer à l’aventure de l’un d’eux, Play It Loudly records, avec Weekend Affair et We Are Enfant Terrible notamment. L’autre label, Alpage, est en train de faire quelque chose d’énorme aussi ; ils sont vraiment à la pointe de ce qui se fait en France dans l’électro avec des groupes comme You Man , Bodybeat ou Antoine Pesle. La scene musicale Lilloise foisonne de talents !

Quels sont les spots à Lille que vous conseillez pour déguster une bière belge ?

La Capsule est de loin le bar le plus intéressant pour les amateurs de bières. Ils ont un nombre impressionnant de bières pression - et toujours choisies avec soin. Pas mieux pour faire des découvertes !

Martine or not Martine pour 2014 ?

2014 c’est tartine au brie (avec une bière)

Vous allez bientôt joué au Peek-A-Boo, pourquoi ce bar ? Est-ce l’univers « sixties » du lieu qui vous a inspiré ? 

Le Peek A Boo a un univers qui ne peut que parler aux musiciens, on y a déjà joué avec nos autres groupes et c’est toujours un plaisir d’y retourner.

Comment voyez-vous la nouvelle génération de la scène française ?

La pop en anglais commence à se décomplexer et on voit des groupes très intéressants apparaître, plus des simples copies. On pense à  We Are Match , Juveniles, Naïve New Beaters, Cascadeur, Concrete Knives, Baden Baden et on pourrait encore en citer un paquet !

Quel groupe/artiste vous a marqué dernièrement ?

On a des goûts assez différents les uns des autres, mais on est tous d’accord sur James Blake ! C’est en même temps intemporel et incroyablement moderne. Et pour danser avec une bombasse, Disclosure est une merveille !

Selon vous, quels sont les outils pour émerger dans le milieu de la musique actuel ?

Pour nous ça passe avant tout par de bons titres et du travail sur la musique.  Le reste vient assez naturellement, il faut faire de bons lives, être bien structurés et présents sur les média qui comptent.

[Dans ton casque] Quels sont vos morceaux du moment ?

James Blake - Overgrown
Bodybeat - Sextape
We Are Match - Dying Kings
Kendrick Lamar : bitch don't kill my vibe
Compact Disk Dummies : The Reeling
Jagwar Ma : Uncertainty



Un grand merci à Jerôme, Nicolas et Dadar pour leurs réponses ! 


A.Cusack 


Commentaires

Articles les plus consultés