REPORT : Dimanche 25 août à Rock en Seine

Dimanche 25 août 
Rock en Seine 
Domaine de St-Cloud 

©LCI.TF1


Troisième jour de Rock en Seine en compagnie d'une nouvelle invitée, la pluie... Bottes et parapluie s'invitent à leur tour dans nos sacs pour se rendre au Domaine de Saint Cloud. La boue est également de la partie aux côtés du grand nombre de festivaliers en ce 25 août qui affichait complet. Question look, au revoir les nénettes en short en jean des deux premiers jours pour laisser place au parapluie et k-way les plus funky. Nous commençons avec le rappeur américain Mac Miller, le public est bel et bien présent face à la scène de la Cascade. L'ambiance se réchauffe en compagnie des jeunes fans du rappeur, une marée de mains se lève à chaque bout de phrase des MC's madeinPittsburgh présents sur scène. Nous nous amusons sur "Knock Knock" en réapprenant à compter jusqu'à 4, un bon moment avec le passage de "Watching Movies" extrait de son dernier album avant de conclure avec le tant attendu "Donald Trump" qui transcenda le public. Le groupe Eels enchaîne sur la Grande Scène, la masse s'agrandie de minutes en minutes face à Mr.E et ses amis drapés d'un survêt' bleue adidas, bandeau sur le front. Un live drôle et énergique, l'emblématique E nous étonne par sa bonne humeur avec notamment une reprise amusante de "Let it Be. Nous le connaissions plus sombre (concert au festival Beauregard 2011), donc ce fut un grand plaisir de le retrouver plus folichon que dans le passé. L'énergie à revendre de Skip the Use fait son apparition sur la scène de la Cascade, la foule a doublé depuis Mac Miller, la bande lilloise ne se ménage pas jusqu'à faire jumper la foule jusqu'à la dernière seconde de la prestation. Mat Bastard ne laisse pas un instant vaciller sa voix tout en sautant aux quatre coins de la scène, sans oublier la reprise endiablée de "Smells like teen Spirit"qui retourna le public.
L'atmosphère frénétique des Bloody Beetroots est de retour avec un set qui fit oublier le mauvais temps en un quart de seconde, l'ambiance est survoltée pendant que Sir Cornelius se lance dans un sprint à la Bolt le long de la Grande Scène. Un certain Matt Bastard s'invite à leurs côtés pendant que le public hurle de plus belle, chaque corps se laisse emporter par l'univers des betteraves sanglantes italiennes. Leur DJ Set de l'été 2012 nous avait laissé un goût amer mais, cette prestation live nous a convaincu !
Le show très attendu de Major Lazer point le bout de son nez sur la scène de la Cascade où une ambiance très spring break se fait sentir. La boue se transforme en véritable dancefloor géant où chacun se laisse emporter par cet univers jusqu'à faire voler les tee-shirt. Les danseuses se déhanchent sur la scène quand soudainement Stromaé fait son entrée en interprétant "Papaoutai". Le public se déchaîne au fur et à mesure des morceaux bien qu'un jeune homme en coupe certains dès les premières secondes. En bref, un live festif avec cette sensation de n'importe quoi. Après cette heure de folie folle, nous nous rendons voir la tête d'affiche de ce troisième jour : System of a Down. La foule de la Grande Scène empêche la circulation. Une horde de fans scandent les diverses paroles de "Toxicity" à "Lonely Day", un beau moment de nostalgie nous rappelant nos années lycée.

Cette année encore Rock en Seine a réussi son pari avec près de 118 000 festivaliers sur les trois jours, la pluie et la boue présentes ce dimanche n'empêcha guère les participants de passer un beau moment.



A.Cusack 
Major Lazer & System of a Down par Alex Aba

Commentaires

Articles les plus consultés