LOVE MACHINE #27

BERNHOFT

Bernhoft vient de faire son apparition dans le paysage européen avec son second opus, Solidary Breaks mené par deux titres, "C'mon Talk" et "Choices".




Un petit ange groovy pointa le bout de son nez le 26 Juin 1976 dans le sud de la Norvège, à Nittedal. Avec une mère professeure de musique et un père chanteur d'opéra, diffcile de passer à côté de la musique dont il tomba en amour, pour le rock et la soul avant de pratiquer le tuba et la guitare et réaliser que sa voix était un bel instrument à cajoler et travailler. Il ne tarda pas à intégrer un ensemble musical, Explicit Lyrics, qui tire son univers en écoutant Led Zeppelin ou Soundgarden, trois albums plus tard, le jeune Bernhoft s'aventure dans le groupe Span,  avec qui il remporta un succès local puis une envie de percer hors de la Scandinavie s'en suivie mais il n'obtint pas le succès escompté c'est alors que Vs Time ne fut écouté qu'à échelle nationale.
Parallèlement, il fit quelques collaborations avec Hanne Hukkelber (Bloom From A Stone) et Dadafon avant de s'attaquer au groupe, Green Gradanas qui lui permit de faire quelques apparitions sous un pseudonyme (saurez-vous le retrouver?).
 Durant l'année 2008, il décida de se lancer dans une carrière personnelle qui l'amena à écrire et composer son premier opus solo, Ceramik City Chronicles dont la tournée fut compliquée dû aux manques de moyens mais il réussit tout de même à se construire une solide réputation de performer live en Allemagne, au Danemark et en Angleterre. L'année 2010 annonça la sortie de son double album live, composé d'une partie solo et d'une autre accompagnée par un groupe : 1 Man, 2 Band. Le jeune Norvégien s'envola pour Londres afin d'enregistrer son second bébé qu'il nomma Solidary Breaks qui remporta un succès phénoménal en Norvège dès sa sortie, en janvier 2011. Sa vidéo live de son titre "C'mon Talk" fut relayée sur le Net avant de décider d'exporter ce petit bijou-qui-fait-danser en Europe, en février 2012. Le pari fut réussi puisque CBB se passionne pour le jeune Scandinave comme une partie de la France, après un passage à Paris il y a peu.

A.Cusack 




Commentaires

Articles les plus consultés